Polyoxybenzy

Polyoxybenzy est en partie inspiré de «la Personnalité des animaux», ouvrage de zoologie écrit par le sophiste Claude Elien de Préneste (Grèce, IIe-IIIe siècle ap. J.-C.). Plus précisément, de l’histoire narrant le triste destin des tortues marines dont les pupilles sont prisées et montées en joyaux. L’artiste compose un motif d’écailles et suggère la présence d’une divinité naturelle parée d’ornements rappelant le faste byzantin. Le triptyque s’intitule Polyoxybenzy, dénomination chimique de la bakélite, le premier plastique synthétique fabriqué en grande série, imitant la matière noble et vivante.

Rolando Bassetti, texte pour l’exposition «Supernature», CACY, été 2021


photos © Claude Cortinovis